SAR France

Sons of the American Revolution - Branche française

I would like to be invited into "SAR France".

Denis François Calixte de la Forgue de Bellegarde

 

 

 

Denis François Calixte de LA FORGUE de BELLEGARDE (1762-1840)

 

 

ORIGINES

 

Denis François Calixte de La Forgue de Bellegarde naquit et fut baptisé le 9 octobre 1762 à Embrun (Hautes-Alpes), paroisse Saint-Donat

Aîné de quatre enfants, il est le fils de Calixte de la Forgue de Bellegarde, sieur de Salleneuve (1722-1771), originaire de Bellegarde (Gers) qui servit comme officier  dans le Gers, en Lorraine et fut major de la ville d'Embrun (Hautes-Alpes), et de sa seconde épouse Françoise-Elisabeth-Marie-Barbe de Vallier de la Peyrouse

Sa famille résidait à Embrun, au Château de la Robeyère qui avait appartenu jusqu'alors aux  Vallier de la Peyrouse

 Ses preuves de noblesse  signées le 10 août 1772 par dHozier de Serigny lui permettent d' entrer à  lÉcole Royale Militaire à Paris.

A l'issu de sa formation, il est nommé  cadet-gentilhomme au régiment de Saintonge le 30 avril 1778 puis sous-lieutenant le 9 octobre 1778.

 

LA GUERRE D'AMÉRIQUE

 

Le régiment de Saintonge passant en Amérique avec le corps de Rochambeau, Calixte de la Forgue de Bellegarde y servit comme aide de camp de Custine qui commandait ce Régiment.

D'abord affecté à la compagnie  de Desbrières, il est nommé à la compagnie de chasseurs de ce régiment

Le 5 mars 1781 : «Régiment de Saintonge. 

Nous, Jean-Baptiste-Donatien de VIMEUR, comte de ROCHAMBEAU, lieutenant-général des armées du Roi, grand croix de lOrdre Royal et Militaire de St. Louis, gouverneur de Villefranche, en Roussillon, commandant un corps de Troupes de Sa Majesté très-chrétienne en Amérique,

En vertu de lordre du Roy du 17 mars 1780, qui nous a été expédié, nous ordonnons que le Sieur Denis François Calixte de la Forgue de Bellegarde, sous-lieutenant de la compagnie de Desbrières, passé à la place de sous-lieutenant des chasseurs, vacante par la promotion de sieur Etienne René de Segin de Figeon à la place de lieutenant en second de la compagnie de Desforets, ordonnons en conséquence à tous les officiers et chasseurs de la dite compagnie de le reconnaître pour leur sous-lieutenant et de lui obéir en tout ce quil leur ordonnera pour le service du Roy.

Le comte de Rochambeau.

Fait à Newport (USA) le cinq mars 1781. Par Monsieur le comte de Sibille  ».

 

 Il fut nommé  au grade de lieutenant ce 5 mars 1781.

 

Saintonge prit part, sous les ordres de Custine à la bataille d'Yorktown. Par la suite, ce régiment  sera affecté aux Antilles en 1782 et reviendra en France en 1783.

 

 LA RÉVOLUTION, L'EMPIRE ET LA RESTAURATION.

 

Adjudant-major au régiment de Saintonge, il démissionna le 6 juillet 1791, émigra à Worms et servit dans larmée de Condé en 1792 et 1793. Sous-aide-major au rRégiment de Castries en 1794, dans larmée anglaise au Portugal de 1797 à 1799,.

Il rentre en France en 1802.

 

Le 2 décembre 1804, ll assiste au sacre de  Napoléon,  comme président du canton dEmbrun.

 

Le 23 février 1805 à Gap  il épouse Marie-Anne-Joséphine Pinet de Montayer. (1787-1806) dont il aura un enfant Calixte Camille Joseph de La Forgue de Bellegarde (18061875) - qui fut député des Hautes-Alpes, maire dEmbrun , conseiller général, et  père de 4 enfants.

 

En 1813, il est commandant de la Garde nationale dEmbrun et, après la restauration, il est en 1816 général de brigade, commandant la garde nationale du département des Hautes-Alpes.

Membre du conseil général des Hautes Alpes. Il sera plusieurs fois président du collège électoral de ce département.

 

Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis par brevet du 16 décembre 1817 avec effet rétroactif en « lan de grâc  » 1797 (Nomination à létranger 687). Maréchal de camp, inspecteur général des gardes nationales du département des Hautes-Alpes.

 

Décédé le 3 juin 1840 au château de la Robéyère à Embrun,  il est inhumé au cimetière dEmbrun.

 

 

ARMES  :

Dargent à trois pals dazur, au chef dor, chargé de deux lions affrontés de gueules.

____________________________

 

 

 

Descendant SAR : Gilles FRANCEZ (rédacteur).