SAR France

Sons of the American Revolution - Branche française

I would like to be invited into "SAR France".

Jean-Baptiste de Turpin

Jean-Baptiste, Vicomte de TURPIN  (1734-1783)

 

 

 

 

 

Issu dune très ancienne famille du Poitou, il est le 21 septembre 1734 à Saint Martin de Juillers (Poitou), dans la demeure familiale du Breuil-Malmaud.

Il épousa Marie Elisabeth Germain du Paty, le 11 avril 1774 à Saint Pierre, en Martinique, à léglise de la paroisse du Mouillage.

Ils eurent un fils, Jacques Gaspard (1775-186) et une fille Marie Lucie.

 

Sa carrière dans la marine Royale :

Il a servi 32 ans 2 mois et 7 jours, dont 15 campagnes formant 12 ans 8 mois 17 jours de navigation.

Il sest trouvé à cinq combats.

 

1749-1751 : Volontaire sur LA FIDÈLE lâge de 14 ans)

 

11 février 1751 : Entre aux Gardes de la Marine à Rochefort 16 ans)

 

11 octobre 1755 : Enseigne de Vaisseau (21 ans). Embarqué faisant fonction de major, sur LE FLORISSANT (74 canons), ayant pour Commandant le CV Hippolyte de Maurville qui, chargé daccompagner un convoi de 15 voiles venant de Saint Eustache, livra un violent combat le 3 novembre 1758 au large de lIsle de Montserrat, contre le vaisseau anglais LE BUCKINGHAM (74 canons), et sauva son convoi.

 

15 janvier 1762 : Lieutenant dArtillerie (28 ans)

 

1 octobre 1764 : Lieutenant de Vaisseau et Chef de Brigade à Rochefort (31 ans)

 

26 octobre 1768 : Chef de Brigade à Brest (35 ans)

 

1er mai 1772 : Aide-Major de régiment à Rochefort (39 ans), puis en station à Fort Royal en Martinique, Commandant de la Corvette LECUREUIL. Se marie. Désarme au Havre le 26 Août 1774.

 

1er janvier 1775 : Capitaine de la compagnie de Fusiliers (41 ans)

 

1776 : en Martinique. Congé spécial dun an, mort de sa belle-mère, gestion des affaires familiales.

4 avril 1777 : à Brest. Capitaine de Vaisseau (43 ans)

 

 

GUERRE D'INDÉPENDANCE AMÉRICAINE

 

Commandant LE FIER (50 canons), il protège un convoi de 14 bateaux de vivres destinés aux habitants de Saint Domingue. Après avoir protégé et constamment regroupé le convoi, et en chemin mis en fuite un corsaire, il atterrit sur la Martinique le 20 mai 1779, à Fort Royal, lAmiral dEstaing le réquisitionne pour son escadre, et ne lui permet pas daccompagner son convoi jusquà Saint Domingue.

 

Prend part au débarquement et à la protection de Sainte Lucie du 9 au 19 juin 1779.

 

Le 30 juin, il participe à la prise de Grenade, et le 6 au violent combat contre lescadre de lAmiral